La location meublée pour limiter son imposition

La location meublée pour limiter son imposition

L’immobilier, un contexte fiscal favorable en France

La crise du Covid-19 à repensé le marché de l’immobilier avec de nouvelles tendances : des nouveaux critères d’espace et de verdure, l’attractivité des villes moyennes, les nouvelles conditions d’octroi des prêts, l’attractivité des taux d’intérêt, la nouvelle politique de logement, …

L’appétence des Français pour le marché de l’immobilier est toujours présente. Le besoin de se loger demeure intact et l’investissement dans la pierre est une valeur sure, plus sécurisante. Les taux de rendements locatifs sont aussi très incitatifs par rapport au taux de rendement des placements financiers actuels.

Cependant, les revenus immobiliers subissent une taxation lourde, pouvant dépasser 45% du revenu. Des stratégies d’investissement permettent d’optimiser l’assiette taxable de cette typologie de revenus. C’est le cas de la location meublée.

La location meublée pour limiter l’imposition

La location meublée permet à un bailleur de louer un logement garni d’un mobilier suffisant pour qu’un locataire puisse entrer dans les lieux et y vivre normalement avec ses seuls effets personnels.

La location meublée permet :

  • De créer ou développer un patrimoine immobilier
  • Maitriser la pression fiscale : l’investissement immobilier permet de percevoir des revenus dans un cadre fiscal privilégié grâce aux amortissements ou au régime micro
  • Préparer sa retraite en se constituant un revenu complémentaire régulier, peu ou pas fiscalisé

La location meublée nécessite la mise en place d’un inventaire et est encadrée par un décret définissant une liste précise de ce que doit comprendre le local :

  • une literie comprenant couette ou couverture ;
  • des rideaux ou volets pour les fenêtres dans les pièces destinées à être utilisées comme chambre à coucher ;
  • des plaques de cuisson ;
  • un four traditionnel ou four micro-ondes ;
  • un réfrigérateur avec congélateur ou compartiment glace (avec température inférieur ou égale à -6°C) ;
  • de la vaisselle et des ustensiles de cuisine ;
  • une table et des sièges ;
  • des étagères de rangement et des luminaires ;
  • du matériel d’entretien (balai, aspirateur, seau, etc.).

La location meublée dispose d’une durée de location réduite à une année au lieu de trois pour un logement vide. La durée de préavis est également réduite de 3 mois à 1 mois.

location meublée pour limiter l'imposition patrimoine immobilier

Loueur meublé professionnel ou loueur meublé non professionnel ?

Deux statuts régissent la location meublée : la location meublée professionnelle (LMP) et la location meublée non professionnelle (LMNP).

Le choix du statut dépend principalement du montant des loyers générés par la location meublée :

  • Statut LMNP : lorsque les revenus sont inférieurs à 23 000€, ou inférieur à 50% de vos revenus
  • Statut LMP : lorsque les revenus dépassent 23 000€ et 50% des revenus du foyer

👉 Découvrez notre offre d’accompagnement en gestion de patrimoine 🏢


Le statut de loueur meublé

Découvrez notre webinaire dédié à la location meublée et à la colocation meublée :

  • Les avantages fiscaux de la location meublée professionnelle et la location meublée non professionnelle
  • Zoom sur la colocation meublée, une nouvelle approche de l’immobilier locatif

Pour visionner le webinar en entier, merci de remplir le formulaire :

    En soumettant ce formulaire, j'accepte les conditions générales d'utilisation des données personnelles et certifie avoir pris connaissance de la politique de confidentialité d'Orial (consulter les mentions légales)


    Grâce à son approche globale et sa vision 360 degrés, votre Expert-Comptable vous accompagne pour optimiser vos revenus immobiliers.


    Ces articles peuvent vous intéresser :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *