Cash is king, où l’importance cruciale de piloter sa trésorerie

* Cette article est disponible en vidéo en bas de page

Piloter son entreprise : une approche opérationnelle du tableau prévisionnel et du suivi du BFR

 

La crise économique et sanitaire que traversent les entreprises a mis en évidence l’importance cruciale de la Trésorerie et l’importance de son pilotage au plus haut niveau de l’entreprise.

La Trésorerie doit être un élément clé du tableau de bord du dirigeant ; et ce au même titre que le niveau du carnet de commandes, les ratios de rentabilité ou les données sur les ressources humaines.

 

1. Le prévisionnel de trésorerie

 

Selon la taille de l’entreprise, la gestion de la trésorerie peut être dévolue à une équipe spécifique (DAF, comptabilité) mais dont la résultante : la position de Trésorerie de l’entreprise (positive ou négative) doit être connue du dirigeant à tout moment et en anticipation.

En pleine connaissance de la situation, il est alors en mesure de prendre les décisions de gestion qui en découlent.

Pour avoir cette vision, le dirigeant doit s’appuyer impérativement sur un outil synthétique : le tableau prévisionnel de Trésorerie.

Pour être pertinent, ce prévisionnel de Trésorerie doit :

  • être réalisé sur une période assez longue prenant en compte le ou les cycles complets d’activités de l’entreprise, soit 12 voire 18 mois
  • être mis à jour régulièrement, avec une périodicité au minimum mensuelle voire hebdomadaire selon la taille, la maturité et le positionnement de l’entreprise
  • prendre en compte l’intégralité des flux de l’entreprise (encaissements et décaissements) qu’ils soient certains ou aléatoires (ex. le chiffre d’affaires), fixes ou variables (ex. les rémunérations commerciales)

Véritable outil d’aide à la décision pour le dirigeant, ce tableau prévisionnel doit aussi, et surtout, être simple, compréhensible et clair.

En particulier il fait ressortir les indicateurs clé (notamment le BFR et ses composantes) qui permettent au dirigeant d’actionner les effets de levier pertinents.

En dehors du tableur Excel qui a le mérite d’exister, de nombreux logiciels performants et simples sont désormais accessibles sur le marché, pour toutes les tailles d’entreprises.

 

2. Le BFR

 

La position de Trésorerie (positive ou négative) de l’entreprise découle directement de la différence entre son fonds de roulement (FR = différence entre ressources stables et actifs immobilisés) et son besoin en fonds de roulement (BFR = besoins pour l’exploitation au quotidien).

Le Besoin en Fonds de Roulement est un indicateur avancé de la santé opérationnelle de l’entreprise ; plus que son niveau intrinsèque, c’est davantage son évolution qui doit préoccuper le dirigeant.

En effet, selon le niveau et l’évolution anticipée du Besoin en Fonds de Roulement, le dirigeant a des décisions de gestion à prendre (exemples) :

  • anticiper le recours à des financements bancaires (dans le cas où le BFR progresse entraînant une position de Trésorerie négative)
  • optimiser les gains financiers (dans le cas où le BFR connait une évolution décroissante entraînant une position excédentaire en Trésorerie)
  • mettre en œuvre des actions de réduction du BFR (dans le cas où l’évolution devient trop marquée risquant de stopper le bon développement de l’entreprise)

Dans le cadre du suivi de cet indicateur majeur (BFR), il est important d’insister sur trois composantes clé, devant faire l’objet d’une gestion précise, permanente et pro-active :

 

1- Poste Clients

Le dirigeant doit s’assurer du suivi rigoureux des créances clients, notamment sur 2 facettes essentielles impactant la Trésorerie, voire les équilibres financiers de l’entreprise :

  • Le strict respect par les clients des délais de paiement contractuels
  • La solvabilité des clients (ce point est trop souvent la cause de difficultés graves pour l’entreprise)
  • La possibilité si surchauffe juin et juillet de réduire à 80% le versement de TVA d’Août

 

2- Masse salariale

La Masse salariale (salaires + cotisations sociales) est bien souvent le premier poste de dépenses de l’entreprise ; l’enjeu de son pilotage est donc crucial sur la Trésorerie :

  • Revue mensuelle des effectifs en globalité, y compris recrutements prévus, actés, en cours d’arrivée et
  • Intérimaires (même si en traitement comptable ces derniers n’entrent pas dans la masse salariale)
  • Prise en compte de l’inertie entre moment de décision et impact constaté (cf. code du travail)

 

3- Poste Fournisseurs

Le calendrier des paiements à effectuer par l’entreprise auprès des différents fournisseurs doit faire l’objet d’un suivi précis permettant au dirigeant la prise de décisions pro-actives :

  • Paiement anticipé de certains fournisseurs moyennant remise / escompte (si trésorerie excédentaire)
  • Négociation de délais de paiement supplémentaires (si trésorerie tendue)
  • Passation (ou non) de nouvelles commandes versus niveau des stocks
  • Éventuellement focus sur les achats « grand import » et techniques de financement type reverse factorin

La Trésorerie ne doit pas être une préoccupation ponctuelle, de court terme.

Elle est au centre du fonctionnement de l’entreprise (touchant l’ensemble des activités) ; et ce de manière permanente et sur le long terme.

A ce titre la Trésorerie est à considérer comme une des composantes stratégiques de l’entreprise.

D’où :

  • un dispositif de suivi qui doit être organisé : process, équipes (notamment en période de vacances)
  • l’impératif d’un tableau de bord synthétique permettant de prendre le plus en amont possible les décisions :
    • un outil = le prévisionnel de trésorerie
    • un indicateur majeur = le BFR
    • des composantes à piloter en permanence = Créances Clients / Masse Salariale / Dettes Fournisseurs

Cette article est un résumé du webinar organisé par Lyon Place Financière et Tertiaire, avec la participation de Bertrand SIMON, Directeur Général d’Orial.

null
Découvrez l'ensemble de nos articles
ici
null
Nos métiers
ici
null
Contactez-nous
+33 (0)4 78 43 45 55
ici
fiscalite_loi_finances_comptabilité

Les principales mesures de la Loi de Finances pour les entreprises

Loi de finances et actualités fiscales 2020

Pour les cabinets d’expertise comptable, chaque début d’année est synonyme d’évolutions fiscales, de changements de seuils et de nouvelles dispositions législatives. Toutes ces évolutions sont traduites par la Loi de Finances.

Publiée au Journal Officiel le 29 décembre 2019, la Loi de Finances 2020 comporte des évolutions notables pour les entreprises :

Baisse de l’impôt

Afin de s’aligner sur les politiques des pays développés, le gouvernement français souhaite faire bénéficier les entreprises soumises ç l’IS d’une baisse de leur impôt. L’objectif est d’atteindre 25% en 2022 pour toutes les entreprises.

En 2020, l’impôt sur les sociétés sera ramené à 28% pour celles dont le chiffres d’affaires est inférieur à 250 millions d’euros, avant de passer à 26.5% en 2021 puis 25% en 2022.

Pour les grandes entreprises, dont le chiffres d’affaires est supérieur à 250 millions d’euros, l’IS passe à 28% en 2020 jusqu’à 500 000€ de bénéfices, mais reste à 31% au-delà. Le taux baissera à 27.5% en 2021 et atteindra 25% en 2022.

 

Super malus sur les véhicules polluants

La loi de finances prévoit une augmentation du gazole non routier pour le BTP et une réduction de la taxe intérieure énergétique pour le transport routier, et l’instauration d’une « super malus » pour les véhicules les plus polluants (jusqu’à 20 000€ pour les véhicules émettant plus de 184 grammes de CO2 par kilomètre).

 

Marchés publics

Le plafond des marchés publics sans formalité passe de 25 000 à 40 000 euros hors taxes, afin de permettre à un plus grand nombre de TPE de participer à des marchés publics. Ces dernières devront tout de même passer à la facturation dématérialisée.

 

Travailleurs handicapés

La déclaration obligatoire d’emploi d’un travailleur handicapé (DOETH) devra être intégrée dans la déclaration sociale nominative afin d’aller vers une déclaration annuelle automatique (et non plus sur papier).

 

Mécénat

La Loi de finances abaisse de 60% à 40% le taux de réduction d’impôt pour les versements supérieurs à 2 millions d’euros pour les dépenses en mécénat.

 

Start up

La Loi de finances clarifie l’utilisation des bons de souscription de parts de créateur d’entreprise (BSPCE) afin d’attirer et fidéliser les salariés de startups. Les collaborateurs étrangers pourront désormais recevoir des BPCE sur les titres de la société-mère.

Le dispositif jeune entreprise innovante est prolongé au moins jusqu’en 2022.

 

Crédit d’impôt recherche

A compter du 1er janvier 2020, les frais de dépenses de personnel seront retenus à hauteur de 43% au lieu de 50%.

 

Facturation électronique

La loi de finances rend obligatoire le recours à un procédé de facturation électronique pour toute transaction initiée entre assujettis à la TVA et cela au plus tard avant le 1er janvier 2025.

 

Incitations au CDI

Afin de limiter le recours aux contrats courts, le gouvernement a mis en place un système de bonus-malus pour les entreprises de plus de 11 salariés. Le principe : plus le nombre de salariés qui s’inscrivent à pôle emploi après avoir travaillé dans une entreprise est important par rapport à son effectif, plus elle paiera de cotisations employeur à l’assurance chômage.

Cette mesure ne sera visible qu’à partir de mars 2021 mais la période référencé part du 1er janvier 2020.

De plus les CDD d’usage (CDDU) seront taxés de 10€ par contrat.

 

sources : Le Tout Lyon et BPI France

null
Découvrez l'ensemble de nos articles
ici
null
Nos métiers
ici
null
Contactez-nous
+33 (0)4 78 43 45 55
ici

Bénéficiez de votre extrait KBIS numérique gratuit

Votre extrait KBIS gratuit et illimité

 

L’extrait KBIS est un document officiel qui atteste de l’identité de l’entreprise et regroupe l’ensemble des mentions déclarées au RCS. Elle comporte les mentions suivantes : greffe d’immatriculation, numéro d’identification SIREN, raison sociale, sigle, enseigne, forme juridique, montant du capital social, devise, adresse du siège, durée de la société, date de constitution, code APE, activité détaillée, adresse du principal établissement, nom de domaine ainsi que nom, prénom, date de naissance, commune de naissance, nationalité et adresse du dirigeant.

Les dirigeants d’entreprises peuvent désormais obtenir gratuitement et de façon illimitée un extrait KBIS numérique.

Pour cela, il suffit de se rendre sur le site internet : www.monidenum.fr, activer son identité numérique, saisir les identifiants et mots de passe et se connecter à son espace personnel.

null
Découvrez l'ensemble de nos articles
ici
null
Nos métiers
ici
null
Contactez-nous
+33 (0)4 78 43 45 55
ici