Entreprises d’au moins 50 salariés : pourquoi, quand et sous quel délai consulter le CSE ?

Réduction du délai de consultation du CSE pour les entreprises d’au moins de 50 salariés

Au visa de l’ordonnance n° 2020-460 du 22 avril 2020, le gouvernement a temporairement réduit les délais de consultation du CSE dans les entreprises d’au moins 50 salariés uniquement lorsque la procédure porte sur décisions de l’employeur « qui ont pour objectif de faire face aux conséquences économiques, financières et sociales de la propagation de l’épidémie de covid-19 ».

A nouveau, une ordonnance et un décret du 2 mai 2020 ont modifié les délais de consultation du CSE dans les entreprises d’au moins 50 salariés lorsque l’employeur soumet à l’avis des représentants du personnel des décisions relatives à la lutte contre l’épidémie de covid-19.

Ne sont pas concernées par ce régime dérogatoire et pour lesquelles les délais habituels de consultation du CSE doivent être appliqués :

  • la consultation relative à un projet de licenciement d’au moins 10 salariés en 30 jours (donc avec plan de sauvegarde de l’emploi, puisque toute cette problématique de consultation accélérée du CSE concerne les entreprises d’au moins 50 salariés) (c. trav. art. L. 1233-21 à L. 1233-57-8) ;
  • la consultation relative à un accord de performance collective (c. trav. art. L. 2254-2).
  • les consultations périodiques (art. L. 2312-17 C.tr.) : orientations stratégiques, situation économique et financière de l’entreprise, politique sociale.

 

Date d’application

Les règles dérogatoires issues de l’ordonnance et du décret du 2 mai 2020 s’appliquent aux délais qui commencent à courir entre le 3 mai 2020 et le 23 août 2020 (décret 2020-508 du 2 mai 2020, art. 1 et 3).

Toutefois, si les délais de consultation ont commencé à courir avant le 3 mai 2020, mais ne sont pas échus à cette date, l’employeur peut interrompre la procédure et la réengager, de façon à bénéficier du régime dérogatoire, avec consultation accélérée (ord. 2020-460 du 22 avril 2020, art. 9, modifié par ord. 2020-507 du 2 mai 2020).

Enfin, le mécanisme général de prorogation et de report des délais mis en place dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire (ord. 2020-306 du 25 mars 2020) ne s’applique pas à ces dispositions.

 

👉 Téléchargez notre tableau récapitulatif sur la réduction de délai de consultation du CSE

null
Covid 19
Consultez l'ensemble de nos articles
ici

Une question ? Besoin d’un accompagnement ?

Renseignez notre formulaire SOS Covid, nous vous contacterons dans les plus brefs délais.

    Votre identité

    Nom* :
    Prénom* :
    Raison sociale :
    Email* :
    Fonction :
    Localisation* :

    Votre demande* :
    Question sur l'actualitéFonds de solidaritéChômage partielPréparer la reprise de votre entreprise, renforcer votre trésorerieAutre


    Votre message* :

    En soumettant ce formulaire, j'accepte les conditions générales d'utilisation des données personnelles et certifie avoir pris connaissance de la politique de confidentialité d'Orial (consulter les mentions légales)

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *